EPIMED : épigraphie médiévale et au-delà

À la lecture du programme des troisièmes journées EPIMED à la Casa de Velázquez (Madrid, 17-18 mars), il est aisé de mesurer la diffusion des pratiques épigraphiques médiévales et la diversité de leurs formes. Les intervenants réunis à cette occasion aborderont des horizons chronologiques et géographiques très différents. C’est cependant la variété des points de vue qui constitue la principale originalité de cette rencontre puisqu’il s’agit moins d’aborder les inscriptions du point de vue strictement épigraphique (si tant est que l’objet permette d’ailleurs une telle approche) que de les interroger au prisme d’une réflexion globale sur la valeur communicative de l’écriture médiévale.

C’est la raison pour laquelle EPIMED III consacrera une part importante de son programme aux débats, discussions et échanges qui suivront les présentations synthétiques des intervenants.

C’est aussi pour cette raison que les deux journées commenceront par une conférence-cadre prononcée par deux chercheurs dont la spécialité se situe en dehors du champ épigraphique.

Paul Bertrand, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Catholique de Louvain, est en effet spécialiste de diplomatique et de paléographie médiévales et s’intéresse, dans le cadre de son dernier ouvrage, aux « écritures ordinaires ».28405100607730L Benoît Grévin, chargé de recherche au CNRS et membre du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris, est quant à lui spécialiste de l’usage des langues au Moyen Âge et leurs rôles dans la formation des cultures médiévales.

C’est enfin pourquoi Fermín Miranda-García, maître de conférences à l’Université Autonome de Madrid, spécialiste des chroniques médiévales et de l’écriture de l’histoire au Moyen Âge, prononcera les conclusions de ces journées.

Les organisateurs du programme EPIMED espèrent que la diversité de ces approches, associée aux discussions très libres des journées, permettra « le pas de côté » nécessaire à de nouvelles interrogations sur la culture écrite du Moyen Âge, en particulier quand celle-ci s’exprime en dehors du monde manuscrit.

Live tweet (ou presque !) : @vdebiais @medievizm


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *