Inscriptions et obituaire – CESCM, 2 juin 2017

La prochaine séance du séminaire permanent sur les écritures médiévales en dehors du monde manuscrit se tiendra au CESCM (hôtel Berthelot, salle Crozet) à Poitiers le vendredi 2 juin prochain de 9h30 à 17h15.

Cette dernière séance de l’année universitaire sera consacrée au monde funéraire, et plus précisément à la thématique de l’obituaire, dans la mesure où elle recoupe l’ensemble des notions abordées au cours des deux séances précédentes : la page, le matériau, l’objet, la circulation des formules d’un support à l’autre. Le mot « obituaire » désigne pour le Moyen Âge un document manuscrit sur lequel on a porté la date de décès des défunts pour lesquels une communauté donnée doit prier ; elle conserve l’obituaire parmi les livres les plus fréquemment consultés et l’utilise pendant les célébrations liturgiques. On désigne aussi par « obituaire » les documents épigraphiques qui affichent au contact de la tombe ou dans un édifice le souvenir du décès d’un défunt ou d’un groupe de défunts. La présence au sein de ces deux types documentaires de formules identiques, construites pour la plupart autour du verbe latin obiit, et la similitude des dispositions de l’écriture dans la page manuscrite et épigraphique sont les indices d’un usage spécifique de l’écriture en lien avec l’annonce, l’affichage, la pérennité et l’actualisation de la mort, et ce indépendamment ou presque du support graphique. En approchant les pratiques de l’obituaire au-delà des frontières des disciplines de la médiévistique, cette journée sera l’occasion d’explorer le sens et la fonction de ces gestes d’écriture entre conservation et performance, mémoire et actualité, et de nous interroger de nouveau sur les pratiques de l’écriture médiévale en dehors du monde manuscrit.

Cette séance se déroulera selon le même principe que les deux rencontres précédentes, avec de nombreux temps de discussions et d’échanges. La matinée sera consacrée à une introduction construite autour de l’obituaire lapidaire de la cathédrale de Roda de Isábena. Cécile Treffort aura ensuite carte blanche pour faire part de ses réflexions entre l’écriture et la mort au Moyen Âge. Au cours de l’après-midi, plusieurs études de cas permettront d’aborder la diversité des pratiques épigraphiques en lien avec l’affichage et la commémoration des défunts (programme ci-dessous).

Ouvert à tous, étudiants, chercheurs et enseignants, le séminaire est également accessible à distance par Skype. Il se déroule de 9h30 à 17h15 au CESCM, 24 rue de la Chaîne à Poitiers (salle Crozet). Pour tout renseignement, ne pas hésiter à contacter Vincent Debiais.

programme 2 juin


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *