Archives par mot-clé : base de données

Offre de stage en édition électronique des inscriptions médiévales

Dates : 1er avril- 30 juin 2017.

Lieu : Centre d’études supérieures de civilisation médiévale, Poitiers

Maître de stage : Estelle Ingrand-Varenne (estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr)

Gratification : 546,01€/mois + participation aux frais de transport

Contexte

À l’issue de l’ANR ORIFLAMMS (Recherche en ontologie, Descripteurs d’images, Analyse des formes et lettres des écritures médiévales multilingues, 2013-2016) et avec le soutien de COSME (Consortium sources médiévales, labellisé par la TGIR Huma-Num), l’équipe d’épigraphie du CESCM a développé un projet d’épigraphie médiévale numérique : TITULUS. Son objectif est de rendre accessibles les sources épigraphiques, proposer une édition dynamique et de nouvelles modalités de recherche.

Dans ce cadre, le stage offre l’opportunité de travailler sur des sources médiévales originales, les inscriptions, et de participer à l’entreprise de publication du Corpus des inscriptions de la France médiévale, sous format numérique. Il propose de mener à bien l’édition multi-support du volume Hors-série 2 du CIFM consacré à la documentation épigraphique de la ville de Poitiers, du VIIIe au XVe siècle (refait par Robert Favreau).

Installé à l’inscripthèque, le stagiaire sera intégré à l’équipe d’épigraphie (avec Robert Favreau, Cécile Treffort, Vincent Debiais, et les doctorants), avec laquelle il développera ses compétences en épigraphie médiévale.

Objectifs

Livrables techniques

  • Terminer l’encodage des notices du Hors-Série II selon le format établi (XML-TEI) ;
  • Développer les modalités de recherche grâce à la base de données native en XML (Exist-db) ;
  • Développer la géolocalisation (carte générale, à l’échelle d’un volume) ;
  • Générer l’édition papier à partir d’une feuille de style XSLT.

Le stage aboutira à l’édition électronique et papier du volume du CIFM sur Poitiers.

Réflexion scientifique

Le stage permettra au candidat de réfléchir à l’appréhension de l’écriture épigraphique au Moyen Âge, sous ses aspects graphiques et en regard d’interrogations paléographiques plus larges, et aux liens de l’objet-inscription avec son contexte.

De manière générale, le stagiaire réfléchira aux implications sur le public des différents choix éditoriaux qui ne sont jamais neutres et aux implications de l’ecdotique.

Acquisitions de compétences

Ce stage permettra au candidat de développer des compétences en épigraphie médiévale grâce à une formation au long des trois mois, non seulement ecdotique et théorique mais aussi de terrain.

Il améliorera ses connaissances du format TEI et des bonnes pratiques pour l’encodage numérique.